La France prie

Vous avez surement entendu parler de cette belle et pieuse initiative lancée il y a quelques semaines en Autriche et qui s’est merveilleusement répandue en France grâce au site :

« La France prie ».

L’idée est simple : puisque nous vivons un véritable « calvaire » publique, sortons de chez nous pour investir l’espace publique et mettons nous à genoux au pied des calvaires de nos campagnes et de nos villes, pour implorer le Ciel par le Saint Rosaire afin qu’il libère nos sociétés de cette tyrannie sanitaire.

C’est aussi un très bon moyen d’apostolat pour tous les catholiques qui comprennent le mieux la crise de l’Église, pour rencontrer d’autres personnes et les éclairer sur la situation.

Il est pour cela impératif de ne pas rejoindre d’autres calvaires déjà existants, afin de ne pas devoir se retrouver à prier des mystères lumineux, et autres abominations modernistes, mais de créer nous même ces points de prières afin de pouvoir diriger les prières de façon traditionnelle et catholique.

« La France, terre de Marie, est couverte de calvaires, de chapelles, de statues de la Vierge et des saints. Tous les mercredis – si possible à 18 h 00 pour marquer l’unité de cette initiative – allons-y, pour dire PUBLIQUEMENT le chapelet afin de prier pour que le démon soit chassé de l’espace public, et que notre Reine assure notre défense, et le rétablissement de l’ordre ! »

De quoi s’agit-il ?

Récitation du chapelet sur la place publique, au mieux avec des cierges bénis laissés sur place.

Quand ?

De préférence le mercredi soir à 18 heures, en union avec de nombreux groupes à travers le monde.

Où ?

Dans chaque quartier de nos villes, dans chaque village de France, devant un calvaire, une église, une statue dont notre pays est parsemé.

Qui ?

Toutes les personnes de bonne volonté qui souhaitent réciter le chapelet. Que l’on soit seul, en famille, avec des amis, avec ou sans prêtre, chacun dans son village ou son quartier.

Comment ?

Debout, à genoux, chacun comme il le souhaite et comme la météo le permet, à voix haute sans haut-parleur. Si un prêtre est présent, il lui est réservé de faire une petite intervention à caractère purement religieux et de bénir les participants en fin de chapelet. On peut aussi chanter quelques chants et prier Saint-Joseph. Durée conseillée : au total environ 30 minutes.

Pourquoi ?

Pour confier notre pays qui subit actuellement une crise sociétale des plus graves de son histoire à la Très Sainte Vierge Marie et l’implorer pour qu’elle vienne en aide à ses habitants.

Dans quel but ?

Il s’agit de poser un acte public de prière et de témoignage de notre Foi et donc de réciter ce chapelet en public partout en France pour ainsi mettre le domaine public sous la protection de la Sainte Vierge.

Jusqu’à quand ?

Jusqu’à ce que la crise actuelle se soit résolue de manière pacifique et que la paix et la liberté soient revenues dans notre société.

AJOUTEZ VOTRE COURRIEL POUR RECEVOIR NOS ACTUALITÉS

Catholiques de France

Catholiques de France

Ce site a pour ambition de défendre le magistère et la Foi Catholique dans son intégralité et sans concession, dans un esprit de foi et de charité. Notre devise : Pour sauver la France éternelle conservons la Foi de nos pères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.