La Conjuration Anti-Chrétienne (partie 1)

La Conjuration Antichrétienne ou le Temple Maçonnique voulant s’élever sur les ruines de l’Église Catholique Monseigneur Henri Delassus (1836-1921) est un prêtre catholique, docteur en théologie et chanoine du diocèse de Cambrai, né à Estaire dans le Nord. Il est ordonné prêtre en 1862 et officie à Valenciennes puis à Lille.

En 1874 il est nommé chapelain de la basilique Notre-Dame-de-la-Treille. Dès 1872 il collabore au journal La Semaine religieuse du diocèse de Cambrai, et en 1874 il en devient propriétaire et directeur, assurant lui-même la rédaction de la revue. En 1904 il est nommé prélat de la maison du Pape puis pronotaire apostolique en 1911.

Sur demande de la Cour romaine, il reçoit le titre de docteur ad honores par la Faculté de théologie de Lille. Antilibéral et contre-révolutionnaire, il fut l’un des premiers à percevoir que sous les dessous de la destruction programmée du catholicisme se trouvait un projet de domination mondiale. Il n’eut alors de cesse de le dénoncer dans différents ouvrages et de le combattre, ce qui fait de lui le premier des antimondialistes.

Dans La Conjuration Antichrétienne ou le Temple Maçonnique voulant s’élever sur les ruines de l’Église Catholique, Henry Delassus nous propose une exploration historique, philosophique et religieuse à travers les étapes de la destruction de l’Église catholique par ceux qui, de la Renaissance à la Réforme, puis par les différentes Révolutions, ont programmé l’avènement d’une République universelle judaïque et maçonnique.

Nées dans les loges, elles-mêmes instruments d’une petite élite aux visées oligarchiques, les idées humanistes et naturalistes, puis le protestantisme et enfin le libéralisme des Lumières n’ont été que les manifestations d’un long combat pour imposer une vision unifiée de l’homme menant à un mondialisme qui n’est que l’avènement d’un messianisme matérialiste.

AJOUTEZ VOTRE COURRIEL POUR RECEVOIR NOS ACTUALITÉS

Catholiques de France

Catholiques de France

Ce site a pour ambition de défendre le magistère et la Foi Catholique dans son intégralité et sans concession, dans un esprit de foi et de charité. Notre devise : Pour sauver la France éternelle conservons la Foi de nos pères.

2 thoughts on “La Conjuration Anti-Chrétienne (partie 1)

  1. « Nées dans les loges, elles-mêmes instruments d’une petite élite aux visées oligarchiques, les idées humanistes et naturalistes … »

    Il est toujours dommage de prendre pour mètres-étalons des sources qui ne voient qu’une des deux mâchoires de l’étau.

  2. https://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Delassus
    « 𝐼𝑙 𝑛’𝑎 𝑒𝑢 𝑑𝑒 𝑐𝑒𝑠𝑠𝑒 𝑑𝑒 𝑑𝑒́𝑛𝑜𝑛𝑐𝑒𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑝𝑟𝑒́𝑚𝑖𝑐𝑒𝑠 𝑑𝑢 𝑚𝑜𝑛𝑑𝑖𝑎𝑙𝑖𝑠𝑚𝑒 𝑒𝑡 𝑙’𝑒́𝑏𝑎𝑢𝑐ℎ𝑒 𝑑’𝑢𝑛 𝑔𝑜𝑢𝑣𝑒𝑟𝑛𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑚𝑜𝑛𝑑𝑖𝑎𝑙. 𝐷’𝑢𝑛 𝑝𝑜𝑖𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑣𝑢𝑒 𝑝𝑜𝑙𝑖𝑡𝑖𝑞𝑢𝑒 𝑒𝑡 𝑠𝑜𝑐𝑖𝑎𝑙, 𝑖𝑙 𝑎𝑝𝑝𝑎𝑟𝑡𝑖𝑒𝑛𝑡 𝑎𝑢 𝑐𝑜𝑢𝑟𝑎𝑛𝑡 𝑐𝑜𝑛𝑡𝑟𝑒-𝑟𝑒́𝑣𝑜𝑙𝑢𝑡𝑖𝑜𝑛𝑛𝑎𝑖𝑟𝑒 𝑒𝑡 𝑎𝑛𝑡𝑖𝑙𝑖𝑏𝑒́𝑟𝑎𝑙. 𝑆𝑜𝑛 œ𝑢𝑣𝑟𝑒 𝑝𝑒𝑢𝑡 𝑒̂𝑡𝑟𝑒 𝑐𝑜𝑛𝑠𝑖𝑑𝑒́𝑟𝑒́𝑒, 𝑎𝑢 𝑑𝑒́𝑏𝑢𝑡 𝑑𝑢 𝑣𝑖𝑛𝑔𝑡𝑖𝑒̀𝑚𝑒 𝑠𝑖𝑒̀𝑐𝑙𝑒, 𝑐𝑜𝑚𝑚𝑒 𝑙𝑎 𝑠𝑦𝑛𝑡ℎ𝑒̀𝑠𝑒 𝑑𝑒 𝑡𝑜𝑢𝑡𝑒 𝑙𝑎 𝑟𝑒́𝑓𝑙𝑒𝑥𝑖𝑜𝑛 𝑐𝑜𝑛𝑡𝑟𝑒-𝑟𝑒́𝑣𝑜𝑙𝑢𝑡𝑖𝑜𝑛𝑛𝑎𝑖𝑟𝑒 𝑑𝑢 𝑠𝑖𝑒̀𝑐𝑙𝑒 𝑝𝑟𝑒́𝑐𝑒́𝑑𝑒𝑛𝑡. 𝑆𝑎 𝑝𝑒𝑛𝑠𝑒́𝑒 𝑑𝑜𝑖𝑡 𝑏𝑒𝑎𝑢𝑐𝑜𝑢𝑝 𝑎𝑢𝑥 𝑝ℎ𝑖𝑙𝑜𝑠𝑜𝑝ℎ𝑒𝑠 𝑡𝑟𝑎𝑑𝑖𝑡𝑖𝑜𝑛𝑎𝑙𝑖𝑠𝑡𝑒𝑠 𝑡𝑒𝑙𝑠 𝑞𝑢𝑒 𝐿𝑜𝑢𝑖𝑠 𝑑𝑒 𝐵𝑜𝑛𝑎𝑙𝑑, 𝐽𝑜𝑠𝑒𝑝ℎ 𝑑𝑒 𝑀𝑎𝑖𝑠𝑡𝑟𝑒, 𝐴𝑛𝑡𝑜𝑖𝑛𝑒 𝐵𝑙𝑎𝑛𝑐 𝑑𝑒 𝑆𝑎𝑖𝑛𝑡-𝐵𝑜𝑛𝑛𝑒𝑡 𝑒𝑡 𝑎𝑢 𝑠𝑜𝑐𝑖𝑜𝑙𝑜𝑔𝑢𝑒 𝐹𝑟𝑒́𝑑𝑒́𝑟𝑖𝑐 𝐿𝑒 𝑃𝑙𝑎𝑦. »

    De Maistre : luciférien de très haut rang, anti-catholique.

    De mauvaises lectures, c’est-à-dire émanant d’ennemis sur lesquels on se méprend, conduisent les catholiques les plus sincères (car je ne doute pas de Delassus) à répandre ce qu’ils pensent combattre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.