Avant l’éclipse de l’Église on brulait les idoles !

Pour de nombreux Dijonnais, la date du 23 décembre reste gravée dans les mémoires.

Il y a 70 ans jour pour jour, en 1951, le Père Noël était brûlé sur le parvis de la cathédrale à Dijon à cause de ses origines païennes.

Le vieil homme avait été suspendu, avec l’accord du clergé, devant la porte principale de la cathédrale Saint-Bénigne et c’est devant 250 enfants qu’il avait été embrasé.

Le texte paru à l’époque dans nos colonnes :

« A la sortie d’un grand jeu liturgique donné hier 23 décembre, sous les orgues, 250 enfants se sont groupés devant la porte principale de la cathédrale Saint-Bénigne. Désireux de lutter contre la fabulation trompeuse du Père Noël, ils ont admiré ce grand personnage fait de mains d’hommes, suspendu à la grille. Puis le Père Noël a été solennellement brûlé. »

Le Père Noël et le sapin se sont introduits dans les écoles publiques alors qu’ils sont la réminiscence de cérémonies païennes qui n’ont rien de chrétiennes tandis que, au nom d’une laïcité outrancière, la crèche est scrupuleusement bannie des mêmes écoles ».

déclarait le porte-parole de l’épiscopat dans le quotidien France-Soir du 24 décembre

« Pour nous, chrétiens, la fête de Noël doit rester la fête anniversaire de la naissance du Sauveur ».

C’est par ces mots que le clergé dijonnais explique dans un communiqué, le 23 décembre 1951, avoir « brûlé le Père Noël » sur le parvis de la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon.

« Le Père Noël a été sacrifié en holocauste. À la vérité, le mensonge ne peut éveiller le sentiment religieux chez l’enfant ».

souligne le clergé alors très conservateur de la capitale de Bourgogne, après avoir mis le feu à une effigie d’environ trois mètres de haut.

En ce temps Saint temps de l’Avent prions bien le Divin Enfant pour qu’il règne fermement dans nos cœurs, et en chasse toutes les idoles !

AJOUTEZ VOTRE COURRIEL POUR RECEVOIR NOS ACTUALITÉS

Catholiques de France

Catholiques de France

Ce site a pour ambition de défendre le magistère et la Foi Catholique dans son intégralité et sans concession, dans un esprit de foi et de charité. Notre devise : Pour sauver la France éternelle conservons la Foi de nos pères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.