L’Écriture Sainte dans la Tradition de l’Église – L’esprit rationnel contre l’esprit traditionnel

Par M.l’abbé Grossin, d’après l’œuvre de M. l’abbé Aubry.

Jean-Baptiste AUBRY (1844-1882)

Il naquit à Chiry-Ourscamps (Oise) le 5 octobre 1844, fit ses études classiques au petit séminaire de Saint-Lucien, commença ses études théologiques au grand séminaire de Beauvais, et les termina à Rome, où il fut reçu docteur en théologie. Après son ordination sacerdotale qui eut lieu le 4 octobre 1868, il fut nommé professeur de théologie au grand séminaire de son diocèse natal, et, pendant trois ans, il joignit à cette fonction celle d’aumônier de la prison.

Il entra au Séminaire des M.-E. le 3 octobre 1874, et partit pour le Kouy-tcheou le 23 septembre 1875. A son arrivée, il fut placé à Tsen-y, sous la direction de Bodinier, et, à la fin de 1878, envoyé à Hin-y fou. Il s’y montra très zélé, et baptisa un certain nombre d’infidèles­ : 120 en 1880­ ; 176 en 1881­ ; 229 en 1882. Le chiffre des catéchumènes est beaucoup plus élevé­ : de 900 en 1879, il monte à 1 315 en 1880, à 1834 en 1881, à 2000 en 1882. Le nombre des stations augmente proportionnellement­ : de 19 en 1879, nous le trouvons à 28 en 1880, à 35 en 1881, et à 40 en 1882, année pendant laquelle le missionnaire essaya de fonder un poste à Pou-gan tin. A cette occasion, il fut assez sérieusement maltraité et dut renoncer à son entreprise.

Entre temps, il composa sur la question de l’opium, au point de vue théologique, deux mémoires restés manuscrits, dans lesquels il préconise la sévérité vis-à-vis des fumeurs, des vendeurs et des cultivateurs. A la suite d’une maladie contractée pendant une marche forcée, conséquence d’un procès injuste que lui avait suscité un mandarin, il mourut le 19 septembre 1882, à Hin-y fou.

Son frère, M. A. Aubry, curé de Dreslincourt (Oise), a publié sa vie, une partie de ses lettres, de nombreux volumes contenant des études et des notes laissées par lui sur différents sujets. Nous ne savons quelles retouches M. A. Aubry a faites aux manuscrits de son frère. L’Essai sur la méthode des Etudes ecclésiastiques a été particulièrement remarqué. Dans ces travaux, tout n’a pas la même valeur, et quelques parties semblent plutôt faibles­ ; mais beaucoup d’idées portent la marque d’une personnalité forte et d’une originalité réelle­ ; peut-être la théorie y tient-elle parfois plus de place que la pratique.

Livre biographique :

https://saint-remi.fr/fr/vie-de-saints-et-de-heros/977-une-me-daptre-vie-de-jean-baptiste-aubry-thologien-et-missionnaire-en-chine-9782845199590.html

AJOUTEZ VOTRE COURRIEL POUR RECEVOIR NOS ACTUALITÉS

Catholiques de France

Catholiques de France

Ce site a pour ambition de défendre le magistère et la Foi Catholique dans son intégralité et sans concession, dans un esprit de foi et de charité. Notre devise : Pour sauver la France éternelle conservons la Foi de nos pères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *