Les derniers jours de sainte Jeanne d’Arc (Procès de Rouen)

Bonjour, je vous emmène au XVe siècle en pleine Guerre de Cent Ans. Le 23 mai 1430, après avoir héroïquement guerroyé pour bouter l’anglais hors de France, Jeanne d’Arc est capturée à Compiègne, sur la rive droite de l’Oise, par les Bourguignons. La ville, relevant du diocèse de Beauvais, était sous l’autorité de son évêque Pierre Cauchon, ex-recteur de l’Université de Paris ou encore négociateur de l’inique traité de Troyes. L’Université de Paris, alors aux mains des anglo-Bourguignons, lui somma de se rendre au camp de Compiègne pour demander à Jean de Luxembourg, le chef des Bourguignons, de l’offrir au nom du roi d’Angleterre pour 6000 livres. L’évêque Cauchon, acquis à la cause anglaise depuis longtemps, s’y rendit et un accord fut trouvé. Jeanne d’Arc sera finalement livrée pour 10 000 livres tournois. Détenue à Beaurevoir près de Compiègne depuis le 11 juillet 1430, puis à Crotoy dans la Somme, elle finit par être incarcérée à Rouen la veille de Noël 1430. En janvier 1431, débutait son procès qui allait durer 5 mois. Comment s’est-il déroulé ? Quelles en furent les conséquences ? C’est ce que nous allons voir. Bon épisode.

AJOUTEZ VOTRE COURRIEL POUR RECEVOIR NOS ACTUALITÉS

Catholiques de France

Catholiques de France

Ce site a pour ambition de défendre le magistère et la Foi Catholique dans son intégralité et sans concession, dans un esprit de foi et de charité. Notre devise : Pour sauver la France éternelle conservons la Foi de nos pères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *