Quel différence entre les Anges et les Démons ? – Dom Maréchaux

Il faut chercher la différence entre ces deux catégories d’esprits dans le point de départ de leurs opérations respectives, comme aussi dans le but qu’ils poursuivent. Les bons anges se tiennent unis à Dieu, qui est le principe illuminateur de leur intelligence, et le principe directeur de leurs opérations en même temps que la fin où vient aboutir toute leur activité.

Les seconds ne reçoivent de Dieu aucune illumination ; et, tout en prenant en Lui leur activité comme toute créature (1), ils vont à l’encontre du plan divin qu’ils essayent de bouleverser sans pouvoir y réussir.


Il résulte de cette antithèse d’importantes conséquences. Les bons anges sont lumière ; les démons sont ténèbres. Les premiers connaissent les voies de Dieu dans l’ordre surnaturel : encore que Dieu se soit réservé certains secrets qui restent impénétrables aux anges même, Il les inities dans une mesure plus ou moins grande aux mystères qui concernent l’établissement de son royaume ici-bas, la propagation de l’Église, le salut des âmes.

Les bons anges, demeurant fidèlement dans l’ordre du plan divin, en sont les dispensateurs et les exécuteurs ; leurs voies sont d’accord en tout et partout avec les voies de Dieu, qui sont miséricorde et vérité.


Les démons sont par leur péché absolument et irrévocablement exclus de l’ordre de la grâce. Par suite les mystères de la vie et des opérations surnaturelles sont pour eux un livre complètement scellé. Et ici que l’on comprenne bien notre pensée. Les choses de la grâce, étant d’ordre divin, sont au-dessus de l’entendement de tout esprit créé ; un ange même bon, réduit à ses facultés naturelles, ne pourrait pas les pénétrer.

Mais chez les démons, esprits révoltés et déchus, il y a plus qu’impuissance à comprendre les
mystères de l’ordre surnaturel ; il y a opposition à les saisir. La disposition essentielle, qui prépare la créature intelligente à en recevoir communication est l’humilité, soit la reconnaissance de son néant.

Or l’esprit tombé, le diable, est un esprit d’orgueil ; il y a en lui une contradiction violente à tout ce qui est du ressort de la grâce. Cette ignorance doublée de contradiction fait sans cesse prendre le change au diable dans sa guerre contre Dieu, son Christ et ses saints ; elle enténèbre cette intelligence si subtile
jusqu’à la rendre gauche et maladroite.

Illuminée de Dieu et demeurant dans sa justice, les bons anges ont de ce chef une supériorité sur les mauvais. De même que la qualité d’être spirituel donne à qui la possède une supériorité inadmissible sur l’être purement matériel ; de même la qualité de juste confère à celui qui en est revêtu un droit de domination sur ce qui est injuste.


C’est un axiome favori de saint Augustin que l’intelligence dévoyée, l’esprit déserteur et pécheur comme il dit, tombe nécessairement dans la dépendance de l’intelligence demeurée droite et de l’esprit resté fidèle. Les bons anges, bien plus les âmes saintes elles-mêmes, exercent une domination sur les démons ; c’est une vérité non moins assurée que consolante.


De la part des bons anges, cette domination consiste en ce qu’ils contiennent l’effort des esprits de ténèbres, répriment leur audace et les contraignent à se renfermer dans les limites que le doigt de Dieu leur a tracées ; en ce que, même en ces limites où leur maligne influence peut se déployer, ils ramènent tout dans l’ordre de la justice impénétrable de Dieu. Ne l’oublions jamais en effet, tout n’est pas permis au diable ; et là où Dieu lui permet de montrer son pouvoir, il travaille contre son intention à la glorification finale de JÉSUS-CHRIST et de son Église.

Veiller à ce que l’esprit mauvais ne sorte pas du cadre où son action est limitée, procurer la justification de la Providence de Dieu par les crises mêmes qu’il provoque, c’est l’office des bons anges. Qu’il nous suffise de rappeler saint Michel empêchant le diable de révéler aux Hébreux le corps de Moïse, et saint Raphaël liant Asmodée le démon impur ! Ces deux faits scripturaires établissent la suprématie des bons anges sur les mauvais.


Les âmes saintes dominent également, par l’éclat de justice divine dont elles sont revêtues, le diable et ses suppôts. Nous voyons à tous moments, dans la vie des saints,que les démons tremblent devant eux, et même s’enfuient à leur présence. Toutefois il faut observer que les saints, en tant qu’hommes, sont inférieurs aux démons en tant qu’esprits angéliques ; et que, portant une chair pécheresse, ils sont de ce côté accessibles à l’influence des démons, et en quelque sorte justiciables des démons. Ils ne peuvent dire absolument ce que Notre-Seigneur affirmait de Lui-même : Le prince de ce monde est venu et il n’a rien en Moi qui lui appartienne.

C’est ce qui explique la puissance que le diable peut avoir de les tourmenter, de les souffleter comme il souffleta saint Paul. Quoi qu’il en soit, par leur âme ils lui sont supérieurs, ils le dominent, ils le font trembler.

Lié par la puissance des bons anges, maîtrisé par les âmes saintes, le diable se rejette sur le pécheur qui lui est donné comme pâture, suivant l’énergique expression, de saint Augustin : Datus est diabolo in cibum peccator. Ici les démons ont pleine domination. Supérieurs au pécheur comme nature, ils le possèdent par droit de conquête et d’abdication consentie. Nous nous contentons ici d’établir les principes. Résumons-les brièvement.


Égaux aux saints anges par nature, conservant leur mode d’opération tout spirituel, les démons demeurent irrévocablement sous la domination des esprits bienheureux, en vertu de ce décret de l’éternelle justice qui veut que l’esprit injuste et rebelle soit maîtrisé et gouverné par l’esprit juste et fidèle.

AJOUTEZ VOTRE COURRIEL POUR RECEVOIR NOS ACTUALITÉS

Catholiques de France

Catholiques de France

Ce site a pour ambition de défendre le magistère et la Foi Catholique dans son intégralité et sans concession, dans un esprit de foi et de charité. Notre devise : Pour sauver la France éternelle conservons la Foi de nos pères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.