Saint Pie X et Benoît XVI face à la démocratie chrétienne – Abbé Ricossa

16 octobre 2010, par l’abbé Francesco Ricossa.

1ère Conférence : La démocratie à la lumière du Magistère, et la condamnation du démocratisme chrétien.

Voilà cent ans déjà que, le 25 août 1910, le Pape saint Pie X écrivait “Notre Charge Apostolique”, encyclique analysant et condamnant le “Sillon”, mouvement politique et social fondé en 1894 par Marc Sangnier, et qui a imprégné le démocratisme chrétien. Après un siècle, cette encyclique reste d’une brûlante actualité.

En effet les thèmes qu’elle aborde sont au cœur du catholicisme, religion sociale par excellence, et au cœur des remous politiques et religieux que traverse notre époque. Si bien que l’on doit se demander : est-il encore possible de comprendre ce que nous vivons, particulièrement dans l’Église, si nous n’avons pas compris l’enseignement de saint Pie X dans sa lettre sur le Sillon ?

Parmi ces thèmes, citons l’ouverture de l’Église au monde, que le concile Vatican II a mis au centre de ses préoccupations, mais était-ce bien dans le même esprit que l’évoquait Léon XIII dans Rerum Novarum quelques années déjà avant saint Pie X ?

Citons encore la liberté religieuse, dont Benoît XVI parlait en septembre 2007, devant les démocrates chrétiens précisément, comme d’un “droit fondamental, indestructible, inaliénable et inviolable”.

On pense encore au débat d’actualité sur la laïcité : la doctrine du Sillon n’en est-elle pas une clé de lecture incontournable ? Quels sont les principes qui ont donc guidé saint Pie X pour défendre les idéaux de l’évangile dans la société et dans la politique ?

Cent ans après, alors que la confusion même “des bons” est à son comble, ces principes ne sont-ils pas d’une terrible actualité ?

Puissent ces conférences rappeler aux catholiques, spécialement ceux de la jeune génération, les principes sur lesquels fonder une action durable et conforme à notre Foi.

1ère Conférence :

1 – Sources et distinctions nécessaires 00:00

2 – La démocratie moderne 26:59

3 – La condamnation de la “démocratie chrétienne” 58:19

4 – La condamnation du Sillon 01:13:40

5 – Questions 01:28:32

2ème Conférence : https://youtu.be/5AI5Ysp2CZY

La Laïcité positive de Benoît XVI : continuité avec les erreurs du modernisme social, rupture avec le magistère de l’Eglise.

1 – Vatican II chantre de la démocratie moderne

2 – L’idéal politique de Benoît XVI

3 – Cet idéal est le modèle de la franc-maçonnerie anglosaxonne : la laïcité positive

4 – Questions

AJOUTEZ VOTRE COURRIEL POUR RECEVOIR NOS ACTUALITÉS

Catholiques de France

Catholiques de France

Ce site a pour ambition de défendre le magistère et la Foi Catholique dans son intégralité et sans concession, dans un esprit de foi et de charité. Notre devise : Pour sauver la France éternelle conservons la Foi de nos pères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.