Cathédrale, collégiale, basilique… quelle différence ?

Certains types d’églises, comme les collégiales ou les priorales, sont très peu connus. D’autres, comme la cathédrale, la chapelle ou la basilique, font partie du paysage sans que leur définition soit bien comprise. Éclaircissements.

Avant même de préciser la date de construction ou le style de l’architecture, un guide touristique donnera toujours le titre d’une église. Or dans ce domaine, l’Église catholique s’est montrée imaginative : cathédrale, collégiale, église paroissiale, chapelle, abbatiale, priorale et basilique. Soit 7 expressions qui servent à distinguer les édifices religieux selon leur fonction ou selon leur rang. Êtes-vous au clair avec leur définition ?

Cathédrale Notre-Dame de Paris.

La cathédrale : l’église de l’évêque et des chanoines

Vous pensez qu’une cathédrale, c’est tout simplement une grande église ? Vous voilà mal engagé. Je vous pardonne cette erreur, car les cathédrales sont souvent imposantes. Mais je rappellerais que, jusqu’à sa destruction au début du XIXe siècle, la plus grande église de France fut un monastère : l’abbatiale de Cluny, en Bourgogne. C’est donc que les cathédrales ont un petit truc en plus de leur taille.

La cathédrale est exactement l’église principale d’un diocèse, le diocèse étant le territoire placé sous l’autorité religieuse d’un évêque. Le prélat y a sa cathèdre, c’est-à-dire une chaire permanente dans laquelle il peut s’asseoir. Vous ferez attention à ce mobilier lors de votre prochaine visite.

Dans une cathédrale, l’évêque partageait son autorité avec des chanoines. Retenez ces honorables membres du clergé. Je vais en reparler. Leur rôle consistait entre autres à prier en commun à l’intérieur du chœur de la cathédrale. Et ce plusieurs fois par jour et à heures fixes.

Depuis la Révolution, on ne trouve plus de chanoines dans les cathédrales, mais vous pourrez repérer, toujours en place, leur siège dans le chœur : les stalles.

Il y a environ 180 cathédrales en France, mais ce chiffre inclut des édifices qui ont perdu leur titre après le déplacement ou la suppression de l’évêché.

La collégiale : l’église des chanoines

Collégiale Notre-Dame de Poissy


C’est peut-être le mot le moins connu de la liste. Pourtant il existe environ 500 collégiales en France. En résumé, une collégiale, c’est comme une cathédrale sauf qu’il n’y a pas d’évêque et donc pas de cathèdre. Restent les chanoines, qui se réunissent en collège, d’où le nom.

Ne cherchez plus les chanoines. La Révolution les a chassés des cathédrales comme des collégiales (mais il en reste dans quelques monastères). Les collégiales sont aujourd’hui de simples églises paroissiales.


L’église paroissiale : l’église du quotidien

Eglise paroissiale Saint-Simon et Saint-Jude à Pontmain


Vous en trouvez des dizaines de milliers à travers le pays. C’est l’église où les catholiques d’un quartier ou d’un village se rassemblent, en particulier le dimanche. Le curé y délivre les sacrements (baptême, mariage, eucharistie…) et y célèbre des offices religieux, notamment la messe. L’église paroissiale se distingue par deux attributs :

– Des fonts baptismaux, à l’intérieur, généralement près de l’entrée

– Un cimetière autour du bâtiment. Mais pour des raisons de place ou de salubrité publique, il a pu être transféré en périphérie du village ou de la ville.

Très souvent, une cathédrale ou une collégiale sont aussi des églises paroissiales.

La chapelle, en bas de la hiérarchie

La chapelle de Montoille


C’est le type d’église le plus courant. Il s’applique aux petits édifices religieux, qui n’ont pas de fonctions paroissiales. On n’y baptise pas ; on n’y enterre pas. Alors qu’est-ce qu’on y fait ? Des seigneurs avaient leur chapelle privée pour y faire leurs dévotions dès le début de la journée. Dans d’autres chapelles, un chapelain disait des messes à chaque anniversaire de la mort d’un défunt.

Vous rencontrerez deux formes de chapelles :


– Les édifices indépendants. Cas de la plus célèbre chapelle de France : la Sainte-Chapelle à Paris. Construite par un roi (saint Louis en l’occurrence), elle possède des dimensions anormalement grande pour une chapelle.

– Les chapelles intégrées dans une église ou un château. Elles constituent dans ces cas une partie de l’église ou une pièce du château.

L’abbatiale au cœur des monastères

Abbatiale Saint-Maixent de Saint-Maixent-l’École


C’est l’église qui se trouve dans l’enceinte d’une abbaye. A moins d’une destruction, une église abbatiale est donc accompagnée d’autres bâtiments nécessaires à la vie d’une communauté religieuse (des moines très fréquemment) : un cloître, un réfectoire, un dortoir…

L’église priorale


Par rapport à l’abbatiale, on descend d’un rang. Une église priorale est l’église d’un prieuré. Un prieuré étant entendu comme un établissement religieux dépendant d’une abbaye. À la tête d’un prieuré, on trouve naturellement un prieur.

La basilique, une église exceptionnelle… (lire la suite sur decoder-eglises-chateaux.fr)


Pour réussir à décoder notre patrimoine français, rendez-vous sur le site decoder-eglises-chateaux.fr

AJOUTEZ VOTRE COURRIEL POUR RECEVOIR NOS ACTUALITÉS

Catholiques de France

Catholiques de France

Ce site a pour ambition de défendre le magistère et la Foi Catholique dans son intégralité et sans concession, dans un esprit de foi et de charité. Notre devise : Pour sauver la France éternelle conservons la Foi de nos pères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.