La miséricorde et la justice dans le théâtre médiéval

Le Moyen Âge, n’est-ce pas la chrétienté dans son épanouissement le plus profond et le plus brillant ?

L’art, comme l’homme, était tourné vers Dieu. Le théâtre n’échappait pas à cette règle à travers le « mystère », genre à part entière.

Le mystère, initialement orthographié mistère (du latin médiéval misterium, « cérémonie »), est un genre théâtral apparu au XVe siècle. Il se composait d’une succession de tableaux animés et dialogués écrits pour un public très large, mettant en œuvre des histoires et des légendes dont l’imagination et la croyance populaire s’étaient nourries. Le surnaturel et le réalisme s’y côtoyaient. La Passion du Christ était un de ses sujets traditionnels.


Aujourd’hui, nous pouvons retrouver des « Passions », encore dans quelques très rares lieux pendant le Carême.


Mais, que de sujets à traiter ! Celui par exemple, de la Justice et de la Miséricorde, que ne dédaignaient pas nos bienheureux aïeux.

AJOUTEZ VOTRE COURRIEL POUR RECEVOIR NOS ACTUALITÉS

Catholiques de France

Catholiques de France

Ce site a pour ambition de défendre le magistère et la Foi Catholique dans son intégralité et sans concession, dans un esprit de foi et de charité. Notre devise : Pour sauver la France éternelle conservons la Foi de nos pères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.