Le Chapelet

Petit historique 

C’est à la toute fin du XIIème siècle que la Très Sainte Vierge Marie demanda expressément qu’on la pria par la récitation du rosaire. Elle apparut à Saint Dominique de Guzman (04/08) pour lui révéler comment dire cette prière d’une efficacité remarquable. C’est donc dix années avant la naissance de St Louis (25/08) que cette pratique prit de l’ampleur, tout d’abord parmi les frères convers de St Dominique. Il porta rapidement des fruits, principalement dans la conversion des hérétiques cathares.

 Notre-Dame apparaîtra ensuite à Sainte Catherine de Sienne (30/04), pour répandre de façon plus universelle la dévotion du saint rosaire, fléau des hérésies et du mal.

 C’est le 7 octobre 1571 que la récitation du rosaire connut l’apogée de son efficacité, provoquant la formidable victoire de Lépante (destruction miraculeuse de la flotte ottomane) !

Depuis, lors de ses apparitions, Notre-Dame n’a cessé de demander que les catholiques prient de manière quotidienne et plus fervente le chapelet.

Composition de la prière

Voici une magnifique image qui nous explique comment réciter le chapelet :

Chapelet 2

Faire le signe de la Croix

Dire le « Je crois en Dieu » (ou Symbole des Apôtres)

Je crois en Dieu, le Père tout puissant, Créateur du ciel et de la terre, et en Jésus-Christ, Son Fils unique, Notre Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort, a été enseveli, est descendu aux enfers ; le troisième jour, est ressuscité des morts, est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu, le Père tout-puissant, d’où Il viendra juger les vivants et les morts. Je crois au Saint-Esprit, à la Sainte Église Catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chaire et à la vie éternelle. Ainsi soit-il.

Le Notre Père (sur les gros grains)

Notre Père, qui êtes aux cieux, que votre nom soit sanctifié, que votre règne arrive, que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donnez-nous aujourd’hui, notre pain quotidien, pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés et ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il.

Le Je vous salue Marie (sur les 153 petits grains)

Je vous salue Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Ainsi soit-il.

Le Gloria (en fin de dizaine)

Gloire soit au Père, au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours et dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Les 15 mystères du Rosaire

Le rosaire en son entier se compose de 15 dizaines de « Je vous Salue Marie ». Le chapelet que l’on récite quotidiennement n’est “que” le premier tiers de ce Rosaire que sont tenues de dire la plupart des personnes consacrées à Dieu.

L’Église nous propose de méditer à chaque dizaine un mystère de la vie de Notre-Seigneur ou de sa Sainte Mère. Les méditations portent sur les mystères Joyeux, Douloureux puis Glorieux. Le chapelet est alors médité en fonction du jour de la semaine : le lundi et le jeudi on dit les mystères Joyeux, le mardi et le vendredi les Douloureux et le mercredi, le samedi et le dimanche, les mystères Glorieux.

L’annonce du mystère se fait au début de la récitation de la dizaine précédant la récitation d’un Notre Père, de 10 Je vous salue Marie et d’un Gloire au Père.

MystèresFruit(s) du mystère
Joyeux
1er:L’Annonciation de l’Ange Gabriel à MarieL’humilité et la conformité à la Volonté de Dieu
2e:La Visitation de Marie à sa cousine Ste ElisabethLa charité fraternelle, les œuvres de miséricorde temporelle
3e:La Nativité de Jésus, dans la crècheL’esprit de pauvreté
4e:La Présentation de l’Enfant-Jésus au temple et la Purification de la Ste ViergeL’obéissance et la pureté
5e:Le Recouvrement de l’Enfant-Jésus au templeLa recherche de la Volonté de Dieu en toute chose
Douloureux
1er:L’Agonie de Jésus au jardin des oliviersLa fervente contrition de nos péchés
2e:La FlagellationLa mortification de la chair
3e:Le Couronnement d’épinesLa mortification de l’esprit et du cœur
4e:Le Portement de la croixLa patience et la résignation dans les épreuves
5e:La Crucifixion et la mort de Jésus sur la croixL’amour de Dieu et du salut des âmes
Glorieux
1er:La RésurrectionLa Foi
2e:L’AscensionL’Espérance
3e:La PentecôteLa Charité et les 7 Dons du Saint Esprit
4e:L’Assomption de la Sainte Vierge MarieLa grâce d’une bonne mort
5e:Le Couronnement de la Très Sainte Vierge Marie au cielUne plus grande dévotion et une plus grande confiance en Marie

La Sainte Vierge Marie a enseigné aux enfants une prière que l’on peut dire à la fin de chaque dizaine, après le Gloire au Père.

La voici :
« Ô, mon Jésus, pardonnez-nous tous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes ; secourez surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde. »

Notre-Dame-du-Tres-Saint-Rosaire-14.jpg

 « Propagez mon Rosaire, ce sera le remède contre tant de maux »

Découvrez toutes les prières quotidiennes d’un catholique sur ce blog :

http://prieres-catholiques-traditionnelles.over-blog.com/tag/prieres%20quotidiennes/

AJOUTEZ VOTRE COURRIEL POUR RECEVOIR NOS ACTUALITÉS

Catholiques de France

Catholiques de France

Ce site a pour ambition de défendre le magistère et la Foi Catholique dans son intégralité et sans concession, dans un esprit de foi et de charité. Notre devise : Pour sauver la France éternelle conservons la Foi de nos pères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *