Le mariage Croate et la tradition du Crucifix

A Siroki Brijeg en Bosnie-Herzégovine, une ville de 30000 habitants regroupant environ 13000 catholiques, on ne compte pas de divorces chez ces derniers. Quelle peut être l’explication de ce fait remarquable ?

Durant des siècles, sous domination turque puis communiste, les Croates ont cruellement souffert, et dû lutter fermement pour leur foi catholique. Ils savent donc par expérience que le salut vient de la Croix du Christ. Il ne provient pas des projets de désarmement, d’aide humanitaire ou des traités de paix, même si cela apporte quelque bienfait.

La tradition croate du mariage


Lorsque des jeunes gens se préparent au mariage, il ne sont pas bercés par des : « vous avez trouvé la personne idéale », ou « le meilleur parti ». Le prêtre leur dit avec vérité : « Tu as trouvé ta croix. Et c’est une croix à aimer, une croix à porter, une croix qu’il ne faudra pas rejeter mais chérir. »

Pour le mariage, les fiancés se rendent à l’église et y apportent un crucifix. Celui-ci est béni par le prêtre, va tenir une place centrale lors de l’échange des consentements. La fiancée pose d’abord sa main droite sur la croix ; à son tour, le fiancé pose sa main sur celle de sa fiancée, et les deux mains se trouvent ainsi réunies sur la croix.

Le prêtre pose alors son étole sur les mains des fiancés qui prononcent leurs consentements et se promettent fidélité. Après cela, les mariés ne s’embrassent pas, mais ils embrassent la croix qui est au fondement du sacrement de mariage qu’ils viennent de contracter.

La signification est très belle : si le mari abandonne sa femme ou que la femme abandonne son mari, alors, c’est la croix qu’ils abandonnent. Or, abandonner la croix, c’est tout perdre, car la Croix porte le Christ qui est tout pour nous.

Après la cérémonie, les mariés amènent le crucifix chez eux et lui donnent une place d’honneur dans leur maison. Il deviendra le centre de la prière familiale, car tous ont la conviction que la famille est née de cette croix.

Si un problème survient, si un conflit éclate, c’est devant cette croix que les époux viennent trouver secours. Ils n’iront pas chez un avocat, ils ne consulteront pas d’astrologue, ils ne compteront pas sur un psychologue pour régler leurs affaires.

Mais ils se présenteront devant le Christ crucifié. Ils se mettront à genoux et c’est devant lui qu’ils verseront leurs larmes, qu’ils exprimeront leur souffrance et qu’ils pourrons se pardonner en se souvenant du Notre Père : « Pardonnez-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ».

Voilà la raison profonde pour laquelle il n’y a pas de divorces à Siroki Brijeg.

(Source : https://www.theotokos.fr/guide-rencontre-chretienne/rencontrer/la-croix-et-le-mariage.html)

AJOUTEZ VOTRE COURRIEL POUR RECEVOIR NOS ACTUALITÉS

Catholiques de France

Catholiques de France

Ce site a pour ambition de défendre le magistère et la Foi Catholique dans son intégralité et sans concession, dans un esprit de foi et de charité. Notre devise : Pour sauver la France éternelle conservons la Foi de nos pères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.