Saint Raphaël et notre vie spirituelle

L’importance du rôle de l’Archange saint Raphaël est centrale dans notre progression spirituelle vers la sainteté mais malheureusement très peu connue, même parmi le clergé ! C’est pourquoi il y a tant de misères spirituelles et de blessures d’âmes non soignées. Pour parer aux déficiences du clergé actuel englué dans la routine des « tournées de chapelles » à grande vitesse, pour ne pas dire à très grande vitesse, je voudrais vous faire rencontrer saint Raphaël qui, lui, ne vous laissera pas sur le bord de la route à attendre désespérément le bon samaritain qui viendra panser vos blessures, mais vous conduira jusqu’aux médecins compétents et efficaces…

1 – Histoire de Tobie

C’est dans la sainte Bible que nous apprenons le plus de détails sur cet archange dont le nom signifie « Médecin de Dieu ». Tobie, homme juste de la tribu de Nephtali, avait été emmené en captivité en Assyrie après la conquête d’Israël par Salmanasar, roi des Assyriens au VIIe siècle av. J.C. Et parce qu’il se souvint de Dieu de tout son coeur, Dieu lui fit trouver grâce devant le roi Salmanasar. Profitant de la bienveillance du souverain qui lui avait accordé la liberté, Tobie visitait ses frères captifs. Sous le règne de Sennachérib, son successeur, le sort des Israélites devint malheureux. Au péril de sa vie Tobie ensevelissait durant la nuit les corps de ceux qui avaient été tués sur ordre du monarque. Un jour, épuisé par ces travaux nocturnes, il s’endormit près de sa maison. Pendant son sommeil, il tomba sur ses yeux de la fiente d’un nid d’hirondelles et il devint aveugle. Il avait alors 56 ans. Au milieu des railleries de ses proches et des sarcasmes de sa femme, Tobie resta fidèle au Seigneur et chercha dans la prière un soulagement à sa douleur. Après quatre ans de souffrances, n’en pouvant plus, il cria vers le Ciel son désespoir :

« Vous êtes juste, Jéhovah, vous êtes miséricorde, vérité et justice. Jéhovah, ne punissez pas mes offenses, ni les péchés de mes pères : ordonnez que mon âme soit reçue en paix, car la mort m’est plus avantageuse que la vie. »

Aujourd’hui, on dirait que Tobie fit une grosse dépression. C’est précisément à ce moment-là que Dieu envoya son ange saint Raphaël sous l’apparence d’un très beau jeune homme pour accompagner son fils jusque chez Gabelus chercher une vieille dette. Chemin faisant, le jeune Tobie va faire mieux connaissance avec son compagnon qu’il ignore être un ange. Un jour, se baignant dans une rivière, il faillit être dévoré par un énorme poisson. Saint Raphaël ne fit rien pour défendre son protégé. Il lui dit simplement :

« Saisis-le par les ouïes et tire-le à toi ! »

Tobie s’exécute et terrasse la bête sur le sable de la berge. Ce danger mortel pour Tobie va se transformer, grâce à saint Raphaël, en provision de nourriture pour la route et aussi en pharmacie pour les deux Tobie. En effet, saint Raphaël explique à Tobie qu’il doit éventrer le poisson pour en retirer le cœur, le foie et le fiel pour en faire des remèdes. En mettant le cœur et le foie sur des charbons ardents, la fumée qui en sortira chassera toutes sortes de démons. Quant au fiel, il est bon pour les yeux atteints de cataracte. Saint Raphaël nous donne ici une leçon importante pour trouver la guérison : il faut utiliser des choses matérielles pour chasser le démon, qui est un pur esprit orgueilleux afin de l’humilier par la matière qu’il méprise. En outre, il faut savoir qu’il y a certaines choses qui portent en elles une vertu naturelle qui est odieuse au démon. Associée à l’action du bon ange, cette vertu devient très efficace pour éloigner toutes sortes d’esprits impurs. Saint Raphaël va montrer bientôt à Tobie l’efficacité de ses remèdes lors de son mariage avec Sara, la possédée du démon Asmodée. Ce démon avait déjà tué sept précédents maris de cette pauvre femme. Afin que Tobie ne soit pas tué à son tour, saint Raphaël lui enseigne comment être vainqueur d’Asmodée grâce au poisson qu’il avait vaincu. Ici encore, saint Raphaël ne fait rien mais se contente d’instruire Tobie sur les méthodes à employer. C’est toute la différence entre saint Raphaël et saint Michel. Saint Michel agit par lui-même pour terrasser son ennemi et nous en délivrer. Saint Raphaël nous instruit comment faire pour le vaincre nous-mêmes.

« Écoute-moi, dit l’Ange à Tobie. Je vais t’indiquer comment certains hommes donnent sur eux pouvoir au démon. Pour ceux qui embrassent l’état du mariage en bannissant Dieu de leur cœur et de leur esprit, et qui semblables au cheval ou au mulet s’abandonnent à leur passion, le démon a pouvoir sur eux. Mais toi, après ton mariage, entre dans la chambre nuptiale, garde avec ton épouse la continence pendant trois jours et ne songe pendant ce temps qu’à prier avec elle. Dès la première nuit, fais brûler le foie du poisson et le démon sera mis en fuite… »

Saint Raphaël liera le démon dans le désert de la Haute-Égypte. Une fois de retour à la maison, saint Raphaël va révéler qui il est et le but de sa venue dans la famille de Tobie :

« Bénissez le Dieu du Ciel et rendez-lui gloire devant tous les vivants parce qu’il a exercé sa miséricorde à votre égard. Il est bon de cacher le secret du roi, mais il convient aussi de révéler les œuvres de Dieu pour sa Gloire. La prière est bonne unie au jeûne, et l’aumône est préférable aux monceaux d’or enfouis par l’avare ; car l’aumône délivre l’âme de la mort, c’est elle qui efface les péchés et fait trouver la miséricorde et la vie éternelle. Mais ceux qui commettent le péché et l’iniquité sont les ennemis de leur âme. Je vais donc découvrir la vérité et je ne veux plus vous tenir cachée ma secrète mission. Quand tu priais en versant des larmes, quand tu ensevelissais les morts, quand tu laissais ton repas pour cacher les morts dans ta maison et les ensevelir durant la nuit, c’est moi qui ai présenté ta prière au Seigneur. Parce que tu étais agréable à Dieu, il a été nécessaire que la tribulation t’éprouvât : et maintenant, le Seigneur m’a envoyé pour te guérir et délivrer du démon Sara, la femme de ton fils…. Je suis en effet l’Ange Raphaël, l’un des sept qui nous tenons devant le Seigneur. »

2 – Saint Raphaël instructeur du combat spirituel

Celui qui veut entrer au service du Seigneur rencontrera son ange comme Tobie et Jacob pour l’éprouver et aussi pour le guérir. Même dans le ventre de la Bête, du poisson, il y a une grâce, une bénédiction à recueillir. Mais il faut affronter et combattre la Bête pour la vaincre avec l’aide de saint Michel ET de saint Raphaël. Si le poisson te saisit, il t’emporte avec lui dans l’abîme ; si c’est toi qui le saisis, il devient nourriture pour ta faim, remède pour tes yeux, une force qui te sauve des puissances des ténèbres. Saint Jean de la Croix ne dit pas autre chose dans La Nuit Obscure, Livre II, chap.22 :

« Il faut savoir que quand l’ange bon permet au démon de prévaloir contre l’âme, il a pour but de la purifier, il la prédispose par cette préparation spirituelle à quelque grande fête ou grâce céleste que veut lui accorder Celui qui ne mortifie que pour donner la vie et n’humilie que pour exalter. » « Une âme généreuse, écrit saint Jean Climaque, excite les démons contre elle. Mais quand les combats augmentent, les couronnes se multiplient. Celui qui n’a jamais été frappé par l’Ennemi ne sera certainement jamais couronné. Au contraire, celui qui ne se laisse pas abattre malgré les chutes qui lui adviennent, sera glorifié par les anges comme bon combattant. »

L’Échelle Sainte. Le poisson qui surgit des eaux du Tigre contre lequel saint Raphaël apprend à Tobie à lutter représente toutes les puissances ténébreuses tapies au fond de chacun de nous : l’impureté, l’orgueil, la concupiscence de domination et de destruction, la peur et le désespoir, le mensonge et l’imagination débridée…. Saint Raphaël est l’ennemi personnel d’un des trois lieutenants de Lucifer : Asmodée, le démon de la luxure et de la colère. (Les deux autres sont Mammon, démon de l’Argent et des Finances et Belzébuth, le démon de la sorcellerie et de l’occultisme). Asmodée apporte toujours avec lui le contraire de la joie sainte. Son cortège de plaisirs, pente glissante vers l’abîme, se termine toujours par la colère, l’amertume, la tristesse, la langueur, l’angoisse, la révolte et le désespoir.

L’âme prend les désirs et les passions d’Asmodée pour les siens et ne veut en général pas s’en défaire. Asmodée se love au creux des reins et ne se laisse pas facilement débusquer. L’âme est prisonnière de ses propres envies qui l’enferment dans un cercle vicieux où l’on tombe de plaisirs en perversions sexuelles qui entraînent la mort des enfants à naître (pilules, stérilets et avortements). Il faut nécessairement l’intervention de saint Raphaël pour se sortir de cet enfermement. La manière de combattre Asmodée est différente entre saint Raphaël et saint Michel. Saint Michel combat directement le démon et s’avère également guérisseur. Certains maux du corps chroniques et obsédants, résistants à toute médecine (même chimique), cèdent à la prière de l’exorcisme. Une fois le démon chassé par son intervention, saint Michel s’en va, laissant l’âme en l’état, car sa mission consiste juste à chasser l’Ennemi. Tandis que saint Raphaël opère beaucoup plus en profondeur dans l’âme, comme tout bon médecin, pour rétablir la santé. Saint Raphaël purifie non seulement les reins et les cœurs mais aussi le psychisme, cette partie de l’âme qui est liée à notre corps et qui est constituée de l’imagination, la mémoire, le sens commun, et qu’on appelle encore les facultés sensibles de l’âme. Le ministère exorciste de saint Raphaël correspond à un déparasitage profond de la personne sous emprise démoniaque.

Il révèle aux yeux du malade les profondeurs inaccessibles de son âme, les racines de ses maux et leurs origines ancestrales. Il accompagne très souvent un travail sur soi à l’aide d’un psychologue ou d’un psychiatre. Il ne faut pas plus mépriser ces spécialistes que les médecins généralistes. Saint Raphaël les utilise tous. L’origine de bien des maux psychologiques remonte à la période de gestation dans le ventre de notre mère ainsi que les circonstances qui ont entouré notre naissance. L’univers mental de la maman et surtout son amour, ou son absence d’amour, fournissent au bébé les éléments fondamentaux de sa personnalité, qui deviendront sa chance ou sa malchance, sa bénédiction ou sa malédiction.

Le refus de l’enfant dès sa conception, la détermination a priori et totalement arbitraire d’un sexe qui ne lui correspond pas, la guerre qui entoure sa naissance, l’absence de caresses maternelles, le blesse radicalement d’une plaie indélébile, qui fera de sa vie entière un acte manqué, un non-sens permanent, une sensation de vide insupportable. Le désir de n’avoir jamais existé, parfois lancinant, parfois très violent, est impossible à vivre sans le recours à certains exutoires : attrait morbide et obsédant pour la mort qui s’exprime dans des œuvres d’art, des romans, des films, des chansons ; attrait pour toutes formes d’excès, de révoltes et d’anarchie; penchant pour l’autodestruction par la drogue, l’alcool, l’errance ; ressenti d’insatisfaction et de mal de vivre chronique, d’où une demande insatiable d’amour jamais assouvie. Dans ces conditions, la mère a mis l’enfant au monde, mais elle ne lui a pas donné la vie.

La vie, c’est l’amour. Ce vide existentiel que nul amour humain ne pourra plus jamais combler (car personne ne remplacera jamais la mère des premiers mois) est la grande porte ouverte au démon et à toutes ses illusions et succédanés d’amour dévoyé.

Seul saint Raphaël peut guérir ces blessures d’amour si profondes et fermer toutes les portes (chakras).

3 – Saint Raphaël : Séraphin médecin de Dieu

Saint Raphaël est l’un des sept anges qui se tiennent devant le trône de Dieu, c’est-à-dire un séraphin, le plus haut et le plus parfait des chœurs angéliques. Ces anges sont remplis de l’Amour divin et sont dévoués exclusivement à glorifier Dieu pour son Amour infini. Ils sont les plus proches de Dieu, donc ils lui ressemblent le plus. Dieu est essentiellement Amour, donc ils sont remplis de l’Amour. Ainsi c’est brûlant de cet Amour Divin que saint Raphaël s’approche des malades que nous sommes. Il est ce bon Samaritain, ange de la Charité et de la Miséricorde. C’est lui qui guérissait le premier malade qui se jetait dans la piscine de Béthesda (maison de la grâce) quand l’eau bouillonnait. La grâce, l’Amour et l’eau sont liés ensemble et l’on trouve toujours saint Raphaël pas très loin…. C’est pourquoi saint Raphaël est le patron de Venise et de… Saint-Raphaël sur la Côte d’Azur. Saint Raphaël est l’ange de la joie céleste qui illumine l’âme et l’allège. La joie qu’il donne ne vient pas de la terre, et personne ne peut la décrire avec des mots humains. Cette joie est un baume et un médicament pour l’âme triste. La tristesse engendre la mort (le suicide), la joie fait vivre et dynamise l’âme.

Le Père Faber écrivait :

« L’ange Raphaël est l’ange de la joie. Les personnes qui l’ont honoré d’un culte spécial ont généralement reçu le don d’action de grâces dans une mesure plus qu’ordinaire. »

L’action de grâces et la joie, c’est la même chose. Saint Raphaël a aussi cette capacité de simplifier et de clarifier les situations les plus compromises. Il rend tout facile, même si la lutte est la condition de la victoire, la paix ne quitte pas la fine pointe de l’âme. Il est l’ange doux et secourable, l’ange de la confiance dans la Providence très bonne de notre Père. Enfin, il est l’ange bienveillant qui a remède à toutes les situations. Son exorcisme à lui, c’est l’Amour appliqué à l’âme, c’est l’Amour qui délivre et guérit du mal sous son double aspect de lien, de chaîne et de maladie. Celui qui soigne doit aimer. Le médecin ne connaît d’ennemi, l’Amour met en fuite l’Ennemi des âmes et guérit une plaie, une tare, un vice, une perversion. Quand saint Raphaël guérit, il ramène la personne à l’unité ; il rassemble les facultés de l’âme dans une harmonie qui produit la paix. Il éveille en nous l’instinct de défense et de bonheur. Il ne vient d’ailleurs pas seulement guérir les hommes mais aussi leur environnement. Il est appelé « le guérisseur de la terre », qui s’occupe des éléments, de tous les êtres vivants et de leur écosystème. Il est LA réponse de Dieu à la pollution des hommes impies.

4 – Médecine humaine et médecine surnaturelle

Ces deux médecines sont également utilisées par saint Raphaël comme des moyens pour guérir les corps et les âmes. Certes, il pourrait agir par lui-même, mais il veut faire participer les hommes à son action. Il n’y a personne d’entre nous qui soit sans infirmités. Mais la divine Providence a institué la médecine humaine et le sacerdoce pour remédier à l’infirmité naturelle et surnaturelle. La méthode humaine de médecine procure des remèdes naturels ET chimiques (molécules) pour toutes les maladies, à condition qu’on ait l’humilité de faire confiance aux médecins compétents et que l’on ne se croit pas supérieurs à leur science (7 à 10 années d’études) et à leur expérience ! Il est absolument ahurissant et stupéfiant de constater le nombre de fidèles ignorant tout de la médecine, mais ayant lu quelques livres sur les plantes, faire la leçon aux médecins qui sont tous plus ou moins des incompétents selon eux. La même attitude se retrouve envers les prêtres, ces fidèles (et en général ce sont les mêmes !) discutent et pinaillent sur tout ce que dit le prêtre, n’acceptant rien sans examen alors qu’ils sont totalement incompétents. Il ne faut pas confondre prudence et méfiance. Il faut toujours être prudent et vigilant, mais toujours faire confiance a priori, jusqu’à preuve du contraire. La confiance, l’humilité et l’obéissance au médecin et au prêtre sont les fondements indispensables si nous voulons que saint Raphaël soit efficace pour nous.

Les autres ne guériront jamais, car aucun homme ne sera suffisamment compétent à leurs yeux aveuglés par l’orgueil. Ceux parmi les sages et les humbles qui veulent se soigner doivent prendre en considération TOUT le composé humain : corps-âme-esprit, et ces trois ne font qu’un : l’homme ou la femme. Le corps comporte tous les éléments matériels de notre être : sang, muscles, nerfs, cervelle, artères, etc… L’esprit est composé de l’intelligence et de la volonté, deux facultés purement spirituelles indépendantes de toute matière. L’âme est composée de facultés sensibles, intermédiaires entre l’esprit immatériel et le corps : il s’agit de l’imagination, de la mémoire, du sens commun. L’esprit et l’âme sont deux aspects de la même substance, forme du corps et sont inséparables, alors que le corps et l’âme sont deux substances unies mais séparables par la mort. L’esprit et l’âme donnent la vie au corps tant qu’ils lui sont unis. Cette vie n’est pas matérielle au sens des muscles et du sang, mais c’est quelque chose de palpable, de mesurable : c’est une énergie qui traverse tous les éléments du corps, des cellules aux os et aux organes.

Cette « énergie vitale » se manifeste sous deux aspects : chimique et électrique. Oui, notre corps produit de l’électricité, spécialement le cerveau. Et quand il cesse de produire cette électricité, l’encéphalogramme est plat et signale la mort. Les vibrations produites par ce courant électrique, pour faibles qu’elles soient, animent toutes les cellules de notre corps qui vibre donc sous l’impulsion de courant vital. Cette « énergie vitale » circule à travers le corps selon des « canaux » bien précis, sorte de « réseau ferré » électrique qui régule l’harmonieuse circulation de l’électricité à travers tout le corps.

Ces canaux sont appelés méridiens. La médecine chinoise traditionnelle existe depuis au moins 5000 ans. Elle repose sur la délimitation très précise des trajets des méridiens, canaux dans lesquels circule « l’énergie vitale », ainsi que la localisation des « points d’acupuncture » qui permettent d’influer sur ce courant électrique. Quand « l’énergie vitale » circule fluidement de manière équilibrée et harmonieuse dans le corps, l’individu est en bonne santé. Les piqûres d’aiguille sur les points d’acupuncture ont pour finalité de rétablir cette circulation harmonieuse quand elle a été perturbée afin de rendre la santé. La médecine indienne a localisé des centres énergétiques qui sont des points de rencontre entre « l’énergie vitale » et le corps physique, ils sont comme des portes de communication entre l’âme et le corps.

En Sanskrit, ils s’appellent « chakras » et sont au nombre de sept : depuis le sacrum jusqu’à la fontanelle. Ces chakras sont fermés chez les enfants dont les parents catholiques n’ont pas manipulé les forces occultes ni ouvert leurs propres chakras par des exercices de sorcellerie, de yoga ou absorption de drogue (surtout le L.S.D.). Pour les personnes qui possèdent des chakras ouverts, quel qu’en soit la raison, il faut impérativement les fermer par une bénédiction-onction faite par un prêtre. Sinon, ces « portes » ouvertes sont investies par le démon pour « parasiter » la psychologie de ses victimes. Il leur donne des pouvoirs réels que les autres, dont les chakras sont fermés, ne possèdent pas, afin de se rendre indispensable et faire accepter les ravages qu’il opère dans l’âme.

Le médecin peut aussi agir avec des molécules pour rétablir l’équilibre chimique de nos organes quand ceux-ci ont été perturbés par des chocs physiques ou émotionnels. Ceci est particulièrement vrai pour le cerveau qui a parfois besoin d’un traitement chimique adapté pour retrouver son bon fonctionnement. Il y a une mode stupide chez les « tradis » qui veut que l’on rejette systématiquement et a priori TOUT traitement chimique quelques soient les circonstances. Là encore, saint Raphaël nous aidera à faire le discernement, si le bon sens nous fait défaut.

Au-dessus du corps et de son énergie, il y a les puissances sensibles de l’âme (mémoire, imagination, sens commun). Celles-ci aussi peuvent souffrir de dysfonctionnement. La relation avec l’esprit et la grâce qui l’habite est très étroite, c’est pourquoi il faut agir sur les deux plans : naturel et surnaturel. Tout en suivant DOCILEMENT le traitement que donne le médecin, nous devons prendre conscience que chaque Personne divine correspond à une guérison spécifique, spécialement dans ce que l’on nomme aujourd’hui la dépression nerveuse. Le malaise par rapport au passé est la culpabilité et celle-ci est guérie par le Pardon du Seigneur Jésus dans le sacrement de pénitence. Le malaise par rapport au présent est la tristesse mélancolique et celle-ci est guérie par la Joie du Saint Esprit accompagnée de l’action de saint Raphaël. Le malaise par rapport à l’avenir est l’angoisse anxieuse et celle-ci est guérie par la Providence de notre Père qui met l’âme dans le repos et la sécurité. A nous de prier et d’entretenir des relations d’amour et de confiance avec chacune des Personnes de la Sainte Trinité.

5 – Prières à saint Raphaël

Mon Dieu, je ne suis que poussière et que cendre et cependant vous me donnez un de vos anges afin qu’il me guide, qu’il m’accompagne, qu’il me protège, et qu’enfin, il me conduise à l’heureux terme auquel vous m’avez destiné. Que ferai-je, ô bonté souveraine, pour reconnaître une si grande faveur ? Ma résolution est de prendre garde plus que jamais, moyennant votre sainte grâce, aux bonnes pensées qu’il me donnera, de me rendre attentif à sa voix comme à la Vôtre, et d’avoir pour lui, à l’exemple de vos grands serviteurs, un profond respect, une entière confiance, une véritable dévotion. Seigneur Jésus, faites que toutes les épreuves, permises ou voulues par votre Providence et destinées à me corriger, à me bénir, produisent leur fruit. Aidez-moi à les recevoir, comme Tobie, et plus tard Saint Pierre, avec esprit filial et à me servir de tout pour croître dans votre amour.
Ainsi soit-il.

Cher Archange Saint Raphaël, je confesse mon aveuglement. Je ne sais pas ce qui m’est vraiment utile, aussi je décide de m’abandonner désormais, les yeux fermés, à la conduite de votre Providence. Je suis assuré qu’elle disposera toutes choses pour mon bien, dans les plus petits comme dans les plus grands événements. O Prince de la cour céleste, qui êtes préposé à ma garde, purifiez mon âme de ses vices, ornez-la de toutes les vertus ; unissez-moi à Dieu par les liens de la charité ; excitez-moi à prier et assistez-moi lorsque je prie, afin que ma prière soit fervente, qu’avec votre secours elle monte jusqu’au Ciel, qu’elle en revienne comblée de grâces, et qu’elle demeure unie à Dieu dans tous les siècles.
Ainsi soit-il.

Saint Raphaël Archange, flèche charitable et remède de l’Amour Divin, touchez notre cœur, nous vous en prions, de cet Amour brûlant, et ne guérissez jamais cette blessure afin que nous restions toujours dans la voie de l’Amour et que nous surmontions tout par l’Amour. Céleste médecin, protecteur généreux de tous ceux qui ont recours à vous, saint Archange qui avez guidé le jeune Tobie à travers les dangers d’un si long et si pénible voyage, pour le ramener sain et sauf à son vieux père et rendre à celuici la vue du ciel qu’il avait perdue depuis longtemps, permettez que je vous demande humblement de guérir les maux de mon corps et de mon âme, d’éloigner toute ignorance et de m’abandonner dans aucun moment de mon pèlerinage sur la terre; car je veux être, à votre exemple, fidèle à mon Dieu jusqu’à mon dernier soupir.
Ainsi soit-il.

7 – Neuvaine :

Glorieux prince du Ciel, saint Raphaël, grand par les biens de la nature et admirable par les dons de la grâce, vous dont la charité et la sagesse brillent dans les services que vous avez toujours rendus aux hommes, employez votre pouvoir contre nos ennemis, défendez-nous contre leurs attaques. O vous, si humble dans votre grandeur, délivrez-nous de l’esprit d’orgueil. Médecine de Dieu, guérissez les infirmités de notre âme et de notre corps; faites que guidés par votre lumière, gardés sous votre protection, instruits par votre sage direction, nous obtenions d’être l’objet de votre ardente charité comme le jeune Tobie, et protégés contre les mauvaises passions comme le fut Sara. Puisque le plus grand aveuglement des hommes est leur amour-propre désordonné, ouvrez-nous les yeux de l’âme comme vous avez rendu ceux du corps au vieux Tobie. Soyez pour nous comme pour cette malheureuse famille, le protecteur et l’administrateur de nos biens spirituels et temporels. Par votre amour pour les hommes, guidez-nous dans les sentiers difficiles de la vie et conduisez-nous au saint amour de Dieu pour que nous puissions persévérer au service et à la gloire du Très-Haut. Enfin, nous vous supplions de nous obtenir la grâce que nous demandons dans cette neuvaine, si telle est la gloire de Dieu et l’avantage de notre âme.
Ainsi soit-il.

– Pour aller plus loin afin d’approfondir les différents rôles et aides de saint Raphaël vous pouvez vous procurer l’excellent livre de Marc LORIENT Le Sceau de l’Ange, aux Éditions Bénédictines. Pour prier saint Raphaël, commander le livret de prières, toujours aux Éditions Bénédictines. –

Extrait de LA TOUR DE DAVID N° 50 – Mai 2009 de M. l’Abbé Xavier Grossin

AJOUTEZ VOTRE COURRIEL POUR RECEVOIR NOS ACTUALITÉS

Catholiques de France

Catholiques de France

Ce site a pour ambition de défendre le magistère et la Foi Catholique dans son intégralité et sans concession, dans un esprit de foi et de charité. Notre devise : Pour sauver la France éternelle conservons la Foi de nos pères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *