Catholiques de France

Catholiques de France

Ce site a pour ambition de défendre le magistère et la Foi Catholique dans son intégralité et sans concession, dans un esprit de foi et de charité. Notre devise : Pour sauver la France éternelle conservons la Foi de nos pères.

2 thoughts on “Stratpol : une analyse du conflit dépassionnée avec Xavier Moreau

  1. J’ai été ici critique envers Xavier Moreau, et je crois que voici l’occasion d’être plus juste.

    Depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, nous sommes assommés d’une propagande manichéenne. Parmi tous ceux qui rappellent l’évolution politique depuis les accords de Minsk (2014) et depuis la fin de l’U.R.S.S., Xavier Moreau se distingue certainement par l’envergure de sa culture et par la force de ses raisonnements.

    Le bémol que je souhaite apporter concerne l’excès inverse.

    D’un côté certes on nous présente la Russie comme ayant tous les torts et commettant tous les crimes, et ses dirigeants comme des monstres parfaits (ce qui suffit à prouver la fausseté de cette propagande), tandis que les nôtres seraient des exemples ou des saints, même si ces « saints » sont les auteurs de répugnantes et avilissantes (dé)pantalonades et les propriétaires de millions de dollars déposés sur des comptes en banque de paradis fiscaux.

    De l’autre, on nous présente la Russie comme une société sans immigration et refusant la promotion publique de caprices et de penchants individuels (on penserait d’abord à l’inversion sexuelle, mais il est évident que l’atomisation de la société par l’individualisme favorise trop les puissants de ce monde pour se limiter à cette seule manipulation).

    La Russie actuelle est un empire colonial d’un seul morceau. C’est comme si des mers n’avaient pas séparé la République française de l’A.F.N., de l’A.O.F., de l’A.E.F. et des contrées bordées par l’Océan indien et le Pacifique, et que l’ensemble faisait aujourd’hui un seul État.

    Les Russes aujourd’hui ne sont plus exactement, ni charnellement ni spirituellement, ce qu’ils étaient en 1900. Certes nous n’avons ici pas de leçons à leur donner, mais ils n’ont pas tant de supériorité qu’on le croit. Les souverainistes et identitaires qui idolâtrent la Russie devraient tempérer leur admiration.

    La Russie de Poutine semble avoir sincèrement et longuement tenté de s’entendre avec les Européens, mais ceux-ci ont perdu depuis les deux guerres mondiales toute souveraineté pratique, et donc leurs dirigeants méprisent les intérêts de leurs propres nations. Poutine fut contraint de se tourner vers l’Est.

    Il est de plus l’héritier d’une conception de la citoyenneté qui est celle de Rousseau, de Robespierre, de Clemenceau, de Jaurès, de Lénine, de Staline et de Blum. Elle implique la même confusion du charnel et du spirituel que la conception cabaliste (qui les influença tous d’ailleurs). Elle est identique, non certes dans sa pratique mais dans ses principes, et même dans ses implications lointaines, à ce qu’expriment les ouvrages de Popper et l’œuvre (dite « philanthropique », et surtout pas caritative !) de Soros.

    Comment en est-on arrivé là ?

    La Russie fut envahie et occupée deux ou trois siècles par des nomades turco-mongols d’Asie centrale convertis à l’Islam. Elle en sortit avec un retard énorme sur le reste de l’Europe, et s’étendit vers l’Est pour contrôler les peuplades turbulentes et menaçantes.

    Pierre le Grand voulut ramener la Russie au niveau des autres nations d’Europe, mais fatalement le fit en héritier du despotisme de la période ta(r)tare, et par exemple ses réformes religieuses fracturèrent la foi orthodoxe en laissant des « vieux-croyant » (« raskolniki ») en arrière. Au dix-neuvième siècle, des intellectuels russes constatèrent que leur pays passait pour barbare non seulement aux yeux des élites d’Europe, mais aux yeux de leurs propres élites. Il en naquit un malsain complexe qui donna naissance au panslavisme, dont Dostoïevski fut la plus éminente figure.

    Ce courant prétendait qu’en Europe les Russes ne seraient jamais que des Barbares et qu’ils devaient se tourner vers l’Asie pour y être les maîtres.

    Sous le régime soviétique se forma, comme par évolution du panslavisme (qui impliquait l’union des Slaves autour des Russes), une idéologie dite « eurasiste ».

    Avant de devenir des paysans sédentaires puis des chrétiens, les Russes avaient été des nomades des steppes. Comme les Mongols ou les Turco-Mongols

    Renversant la persective historique, l’école « eurasiste » considéra que les Russes avaient toujours été des éléments d’un ensemble comprenant les Turco-Mongols et les Mongols, et que le traumatisme de l’histoire russe n’était pas la période mongole mais l’influence de l’Europe.

    Souvent les admirateurs de Poutine admirent aussi de Gaulle. Celui-ci pourtant savait que l’impérialisme russe et l’internationalisme stalinien avaient conclu une alliance de fait au nom d’objectifs impérialistes communs. L’eurasisme et le Komintern furent deux de leurs moyens d’emprise sur les intellectuels étrangers, donc deux de leurs leviers d’action.

    Que Poutine croie à l’eurasisme ou qu’il se soit à contre-cœur converti à sa pratique, le fait est que le pouvoir russe et ses admirateurs chez nous se réclament sans vouloir le discerner d’une conception qui dépasse la juste et nécessaire entente entre États souverains.

    Poutine n’est pas Staline, Staline n’est pas Douguine, Douguine n’est pas Crowley. Mais Poutone idolâtre Staline. L’impérialisme mondialiste stalinien s’exprime aussi chez Douguine. Et plusieurs sites ont rappelé ce qui rapproche Douguine et Crowley.

    Il y a un socle commun, et il n’est pas anodin.

    Le thème panslaviste et eurasiste de la « troisième Rome » proclame que la papauté est dans l’erreur depuis 1054. C’est en outre la malsaine mythologie historique stalinienne qui a fait le nid du récentisme de Fomenko, lequel décrit la Russie comme le berceau de l’unique civilisation d’un passé fantasmé, et qui prétend que le Christ serait un tsar russe dont l’histoire aurait été déformée par des faussaires. Ce fut le récentiste français Laurent Guyénot qui diffusa le livre d’Elizabeth Loftus et qui contesta personnellement et officiellement, malgré son abyssale ignorance du sujet, la fréquence de l’amnésie traumatique chez les victimes de viol.

    Crowley. Douguine.

    Les prétendus « nationalistes » ukrainiens sont, comme Poutine, les héritiers des mythes du stalinisme. Ils ont été d’emblée pervertis par les manipulations du K.G.B., de ses précurseurs, et de ses successeurs aussi, manipulés même récemment par eux. Ils sont tantôt les pantins de l’impérialisme eurasiste et tantôt les jouets de l’impérialisme de Washington, ou de New York (lieu du pouvoir financier). Malheur à eux : ils combattent avec les États-Unis dont l’intérêt est que ni l’Ukraine ni la Russie ne gagnent cette guerre.

    Il n’est pas dit que la Russie sera vaincue. Il n’est pas exclu que ses ressources immenses la fassent sortir plus forte de la lutte qu’elle a engagée. Mais les « nationalistes » ukrainiens sont eux destinés à perdre, et à se perdre toujours plus profondément. Et la masse immense et innocente du peuple ukrainien en ressortira éprouvée; meurtrie et plus dépouillée que jamais de sa souveraineté, et, surtout, de son identité.

    Bravo à ceux qui évitent le manichéisme antirusse répandu par les puissants de notre monde dans les oreilles et les cœurs de la foule. Bravo à ceux qui le combattent. Qu’ils prennent seulement garde de ne pas sombrer dans l’excès opposé.

    1. Lévolution actuelle de la Russie : elle se dirigerait vers l’abolition de la maternité de substitution.
      https://www.lesalonbeige.fr/la-russie-fait-un-pas-vers-linterdiction-des-meres-porteuses/
      Ironiquement, les récentes mesures des pays de l’« Union européenne » pourraient avoir facilité cette décision :
      https:/www.tf1info.fr/international/guerre-en-ukraine-la-suspension-des-procedures-pour-adopter-un-enfant-ukrainien-ou-russe-est-prolongee-jusqu-au-31-decembre-2022-en-france-2222534.html
      La Russie était depuis longtemps un pourvoyeur de « mères porteuses » :
      https:/youtu.be/CPqI6xjwJOM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.