Des concerts Sataniques dans les églises

Le satanisme musical dans une église accepté aimablement par le diocèse de Nantes.


Comble de l’ironie, l’abbé qui a originellement autorisé la tenue de ce concert est aussi le délégué épiscopal en charge des célébrations des messes Saint-Pie-V, en l’occurrence de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre.


Contacté, l’abbé « ne conteste pas que l’artiste soit peu recommandable »,

« Mais je ne me vois pas annuler le concert le jour pour le lendemain ».

Il lui a été demandé, compte tenu du caractère ouvertement sataniste de certaines oeuvres, s’il compte organiser une messe de réparation et une cérémonie de réconciliation.

« Je ne compte pas faire de cérémonie de réconciliation. De fait, je n’envisage pas que c’est une profanation, sinon je ne l’accepterai pas. Ce concert a déjà été donné dans des églises et des cathédrales, il n’est peut-être pas nourrissant spirituellement, mais ce n’est pas une profanation ».

Vu que le dit concert sataniste a déjà été donné dans d’autres églises et cathédrales, alors tout va bien !

Le concert devait avoir lieu initialement à l’église de St Clément mais devant le refus des fidèles de permettre cette profanation, le diocèse par la voix de l’abbé Vallet a annoncé l’annulation du concert, finalement déplacé en l’église Notre-Dame de Bon Port – dont le curé Sébastien de Groulard est aussi vicaire général et responsable de la formation des séminaristes.

Dans un communiqué, le diocèse a justifié le maintien en niant tout problème. Cela n’a visiblement pas suffi.

Le concert a finalement été annulé malgré des tentatives de provocation de la part de militants de l’ultra gauche qui ont tenté de forcer le passage en criant « à mort les curés« .

Aymeric Seasseau, adjoint à la culture, communiste, a brocardé « quelques intégristes » qui ont empêché le concert.

L’artiste, qui s’est dite « dégoûtée » n’a pourtant pas interrompu sa tournée qui va la conduire à Saint-Eustache de Paris le 9 novembre – église que les fidèles n’entendent pas laisser profaner.

Le concert prévu à l’église Saint Eustache de Paris s’est finalement déroulé dans un temple protestant, qui lui, n’a pas trouvé de fidèles pour protester bizarrement.

AJOUTEZ VOTRE COURRIEL POUR RECEVOIR NOS ACTUALITÉS

Catholiques de France

Catholiques de France

Ce site a pour ambition de défendre le magistère et la Foi Catholique dans son intégralité et sans concession, dans un esprit de foi et de charité. Notre devise : Pour sauver la France éternelle conservons la Foi de nos pères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.