La sorcellerie fait des ravages chez les jeunes français

Rites, incantations, sorts ou astrologie. Sur le réseau social TikTok, l’ésotérisme a le vent en poupe. Preuve de cet engouement: les hashtags dédiés à la sorcellerie cumulent des milliards de vues.

Pour Sputnik, un jeune «pratiquant» revient sur les raisons de cet intérêt grandissant envers l’occulte, mais également sur les dérives qui guettent.

Il est loin le temps des réunions secrètes. Dorénavant, les sorciers s’affichent au grand jour sur TikTok. À travers le monde, une véritable communauté d’adeptes de la magie s’est formée sur la plateforme de partage de vidéos. Comme un clin d’œil au passé, cette nouvelle loge 2.0 est composée majoritairement de jeunes filles. Symbole, peut-être, d’une réappropriation de la figure de la sorcière qui aujourd’hui «devient presque une super-héroïne», expliquait Mona Chollet, essayiste, dans une interview donnée à France Culture.

Sur TikTok, ces enchanteurs des temps nouveaux montrent à leurs abonnés comment créer des sorts, incantations, potions magiques et autres «philtres d’amour». Le guide parfait de l’apprenti sorcier. En outre, bon nombre d’entre eux parlent également de leur passion pour l’astrologie ou le tarot. Le tout sur fond de bien-être et de reconnexion avec la nature.

Alors comment expliquer cette tendance? Avant toute chose, la sorcellerie permet «d’avoir un certain pouvoir sur notre environnement et sur autrui», glisse au micro de Sputnik Hyoscyamos (dont le pseudo est tiré du nom grec de la jusquiame noire, une plante toxique). Ce jeune de 20 ans se présente comme un sorcier «traditionnel», adepte depuis plusieurs années de la «magie des campagnes» et des rites ancestraux. Il dit l’avoir appris seul en lisant la mythologie grecque et en faisant ses propres recherches. Cet aspect séculaire ne l’empêche pas pour autant de profiter des réseaux sociaux, ces propulseurs modernes des idées de tout temps.

Avec les réseaux sociaux, l’ésotérisme fait des émules

Les sorciers de TikTok visent avant tout la jeunesse.

Et cet intérêt particulier de cette génération est prouvé statistiquement : 40% des moins de 35 ans en France croient en la sorcellerie contre 25% des plus de 35 ans.

Et cela d’après une enquête de la fondation Jean Jaurès.

Une appétence pour le sujet qui pourrait être «reliée au goût prononcé des jeunes pour le paranormal, notamment véhiculé par les productions culturelles américaines», détaillait l’institut. Plus globalement, ce sont près de trois Français sur dix (28%) qui croient en la sorcellerie, ce qui représente une hausse de 7 points depuis 2000.

Les sorciers de TikTok visent avant tout la jeunesse. Et cet intérêt particulier de cette génération est prouvé statistiquement : 40% des moins de 35 ans en France croient en la sorcellerie contre 25% des plus de 35 ans, selon une enquête de la fondation Jean Jaurès. Une appétence pour le sujet qui pourrait être «reliée au goût prononcé des jeunes pour le paranormal, notamment véhiculé par les productions culturelles américaines», détaillait l’institut. Plus globalement, ce sont près de trois Français sur dix (28%) qui croient en la sorcellerie, ce qui représente une hausse de 7 points depuis 2000.

Un phénomène d’ailleurs mondial puisque le hashtag «witchtok» –contraction de «witch» et TikTok– cumule plus de 16 milliards de vues (contre 2,4 milliards en août 2020). Quant au hashtag «witchcraft» (sorcellerie), il en comptabilise plus de 5 milliards. Certains créateurs de contenus sont ainsi devenus de véritables vedettes sur TikTok. À l’image de SarahAL06, une jeune Française qui compte 1,3 million d’abonnés et 66 millions de mentions «J’aime».

(…)

Lire la suite de l’article sur : https://fr.sputniknews.com/societe/202107231045915755-la-sorcellerie-a-la-cote-sur-tiktok-dans-des-temps-compliques-un-moyen-pour-donner-un-sens-a-notre/

Regardez sur le même sujet :

AJOUTEZ VOTRE COURRIEL POUR RECEVOIR NOS ACTUALITÉS

Catholiques de France

Catholiques de France

Ce site a pour ambition de défendre le magistère et la Foi Catholique dans son intégralité et sans concession, dans un esprit de foi et de charité. Notre devise : Pour sauver la France éternelle conservons la Foi de nos pères.

3 thoughts on “La sorcellerie fait des ravages chez les jeunes français

  1. Quand les prêtres seront enfin motivés pour réciter l’Exorcisme de Pape Léon XIII (le sien, d’origine ! non trafiqué par Vatican d’eux !) pour chasser d’éventuels, comme j’ai pu voir sur des vidéos, traîtres qui prennent la Sainte Eucharistie et La place dans leur poche certainement pour les revendre à des f-m haut gradés pratiquant aussi la sorcellerie… Venez me prévenir merci.
    La tyrannie sanitaire, ayant un but – parmi tant d’autre dont celui – de rendre illicite la Sainte Communion de la main du prêtre à la langue du communiant… C’est beaucoup plus facile de s’en accaparer ainsi.
    Et ça ne marche pas, ça court, d’obéir aux injonctions des frères la truielle…

  2. 2 Faits divers. Var : une voiture contenant cinq corps non identifies trouvee au fond d’un lac au lendemain de la disparition de cinq jeunes 3 Defense – Armee. Afghanistan : apres avoir recupere les donnees collectees par l’armee americaine, les talibans vont pouvoir identifier des milliers d’Afghans

  3. une réappropriation de la figure de la sorcière qui aujourd’hui «devient presque une super-héroïne»

    C’est bien cela, par exemole dans le feuilleton Charmed (avec les charmes un peu dénudés d’actrices appelées Shannen Doherty, Alyssa Milano ou Rose McGowan – ces deux dernières ayant été violées au cours de leur carrière cinématographique). Déjà le « frère » Jules Michelet essayait d’imposer le stéréotype (mensonger) d’une sorcière jeune, détestée pour la licence de ses mœurs par des ecclésiastiques brûlant de désir pour elle, mais que l’inhumaine morale de l’Église aurait empêchés de consommer l’acte qu’ils désiraient, et qui, par douleur, auraient fait brûler l’objet de leur désir.

    Or tout est faux dans ce stéréotype.

    Il y eut aussi Buffy contre les vampires, et bien d’autres séries hollywoodiennes héroïsant les vampires et tous les autres monstrueux produits de l’imagination. Et le personnage d’Hannibal le cannibale pour faire un héros d’un cannibale et tueur à la chaîne (ou Dexter pour ce dernier type). Hollywood est l’arme écrasante d’un combat plus ancien.

    Une appétence pour le sujet qui pourrait être «reliée au goût prononcé des jeunes pour le paranormal, notamment véhiculé par les productions culturelles américaines», détaillait l’institut [Jean Jaurès].

    Lors d’une discussion à l’assemblée entre deux frères-la-truelle, Jean Jaurès et Clemenceau, ce dernier s’indigna de l’étalage de bons sentiments du premier, et le fit en ces termes :
    « – Vous n’êtes pas le bon dieu à vous seul !
    – Et vous, vous n’êtes pas le diable !
    – Qu’en savez-vous ?
    »

    Aucun homme n’est le diable. Tous font parfois le mal, et certains s’y adonnent avec ardeur, par aveuglement, ou par perversité.

    Dans le monde luciférien qui est le nôtre, tous nous portons une part du mal qui emporte nos sociétés, et ces malheureux qui se croient libres à singer le néant sont le reflet plat, mais bien triste déjà, de ce qui règne sur notre monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.