Moi Augustin, prêtre martyr de la révolution française : un roman historique sur le martyr des prêtres réfractaires.



Ce roman bouleversant paru en 2015  écrit par Marieke Aucante, mérite d’être connu par la justesse de son propos, une mise en abîme de ce que nous vivons aujourd’hui.

Se basant sur de nombreuses pièces d’archives, notre auteur retrace à travers le parcours d’un prêtre commun, proche, familier la persécution Révolutionnaire qui s’est abattue graduellement sur le clergé – puis sur le peuple – et évidemment en premier lieu sur les « réfractaires » qui ne s’accommodaient pas de la sanguinaire République naissante.

Mieux peut-être parfois, qu’une étude poussée et chiffrée qu’un historien honnête peut le faire, le roman – d’autant plus lorsqu’il est borné par la nécessité de la vérité historique – permet une certaine identification du lecteur avec les personnages du récit. Comment pénétrer mieux une époque, un individu, un événement qu’une histoire ? Elle est accessible au plus grand nombre…

Ce surenchérissement propre à la Révolution de la folie, de la haine envers la religion et ses représentants est comme cristallisé par notre auteur à travers les jours et les saisons s’écoulant paisiblement, mais toujours menacés par l’épée de Damoclès de l’arbitraire des idéologues. Nous qui a posteriori connaissons les tenants et les aboutissants de la Révolution dite française, le sentiment de Terreur que l’on put éprouver les contemporains de 1789 nous atteint peu. Pourtant, nous le goûtons en ce moment même, nouvelle étape de la Révolution qui n’est qu’une énième resussée de la première Révolte contre le Créateur.
Notre prêtre est lui aussi ballotté par les événements, sans trop en comprendre la cause, les acteurs et le but. La soudaineté et la violence de l’attaque révolutionnaire ont fait chuter les vocations, fuir les moins courageux, obligé à la dissimulation ; le paysage relativement ordonné de l’Ancien Régime n’existe plus. La Providence emmène l’homme de Dieu sur un des deux vaisseaux amarrés à quelque distance de la côte, prisons flottantes et mouroirs ou beaucoup de ses confrères rendront leur âme à Dieu.

Tableau saisissant de l’homme sans foi conspirant contre les enfants de la promesse, ce récit fort comme la mort mais doux comme le miel nous faire vivre profondément la tension et les Croix dont nos aïeux ont été éprouvés.
Puissions-nous dire grace à nos bons auteurs et comme avec nos frères Canadiens-français « je me souviens ».

https://editions-salvator.com/litterature/755-moi-augustin-pretre-martyr-de-la-revolution-francaise.html

AJOUTEZ VOTRE COURRIEL POUR RECEVOIR NOS ACTUALITÉS

Catholiques de France

Catholiques de France

Ce site a pour ambition de défendre le magistère et la Foi Catholique dans son intégralité et sans concession, dans un esprit de foi et de charité. Notre devise : Pour sauver la France éternelle conservons la Foi de nos pères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.