Théodose, le dernier des grands

Théodose, malgré son œuvre immense, reste au sein des esprits dans l’ombre de Constantin, premier empereur chrétien. Pourtant, au contraire de celui-ci, Théodose est baptisé dès le début de son règne dans le christianisme nicéen, c’est à dire le catholicisme, à l’époque où l’arianisme est extrêmement influent. Son action en faveur du catholicisme et contre les hérésies et le paganisme est remarquable et marque un tournant historique. De même, sa relation avec Saint Ambroise de Milan est la préfiguration de ce que sera la séparation des pouvoirs spirituel et temporel à partir du Moyen Âge.

AJOUTEZ VOTRE COURRIEL POUR RECEVOIR NOS ACTUALITÉS

Pierre Vauléon

Pierre Vauléon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *