La Danse Liturgique : origines et fondements doctrinaux.

Aujourd’hui, nous allons remonter aux origines de la pratique qu’on appelle, dans l’église moderniste, la « danse liturgique », à savoir l’introduction de danses au cœur de la liturgie du rite Paul VI ou dans les églises occupées par les modernistes. Nous verrons que cette pratique n’est pas un « abus liturgique » du rite Paul VI, puisqu’elle découle directement des textes de Vatican 2 et qu’elle fût pratiquée par la haute hiérarchie moderniste au moins depuis 1967.

Certains conciliaires, ignares ou aveugles, s’imaginent encore parfois que ces pratiques sont à classer dans la catégorie des « abus liturgiques ». Pour eux, ces pratiques ne seraient que de déplorables abus de certains clercs. Une telle approche du phénomène relève ou bien d’une profonde naïveté, ou bien d’une profonde ignorance. Ou d’une pure mauvaise foi. POUR LIRE L’ARTICLE COMPLET, CLIQUEZ ICI

AJOUTEZ VOTRE COURRIEL POUR RECEVOIR NOS ACTUALITÉS

Catholiques de France

Catholiques de France

Ce site a pour ambition de défendre le magistère et la Foi Catholique dans son intégralité et sans concession, dans un esprit de foi et de charité. Notre devise : Pour sauver la France éternelle conservons la Foi de nos pères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.